MENU
Commandez au 0561442245
du Lundi au Vendredi de 9h à 18h
Comment préparer son passage aux colorations bio ?
 

Tout savoir sur la transition vers une teinture bio 

Un colorant 100 % végétal forme une gaine protectrice autour du cheveu, et se combine avec votre couleur d'origine. Le colorant végétal ne pénètre pas ou les couches superficielles de la fibre capillaire contrairement aux colorants chimiques mais il enrobe et gaine le cheveu, qu'il le protège et le revitalise.

Les pigments des colorations végétales ne modifie/remplace pas votre couleur naturelle mais s'additionne à celle-ci. Pour une coloration réussit, il faut donc que le voile de pigments soit homogène autour du cheveux et se fixe bien.

Les résidus chimiques des colorations permanentes, des soins au silicones et autres spray ou shampoings utilisant des tensio-actifs agressifs vont gêner voire rendre impossible la prise des pigments végétaux.

Ainsi que vous n'ayez jamais fait de colorations chimiques ou pas, il faut préparer ses cheveux pour réussir son passage vers la coloration végétale.


Comment préparer ses cheveux à une coloration végétale ?

1 / Dans le cas ou vous n'avez jamais fait de coloration permanente chimique.

Votre préparation sera très simple. (si vous n'avez pas le temps, sautez les 6 prochaines lignes)

Commencez par regarder la composition de vos soins capillaires : spray, lotion, après shampoing, shampoing, masque ... si ils ne sont pas certifiés biologiques et que vous les trouvez efficaces, c'est qu'ils contiennent surement des silicones, des paraffines, des ammoniums quaternaires et autres dérivés sulfatés.

Ces ingrédients outres qu'ils sont polluant, s'accrochent à vos cheveux. Ces agents occlusifs facilitent le coiffage et protègent de l’humidité mais en contrepartie, à long terme,  ils étouffent et ternissent les cheveux.

Malheureusement ces petites bêtes sont tenaces, par exemple sans soins détox, les silicones mettent un mois à disparaitre ...

Donc en gros tout ce qui n'est pas certifiés biologiques, on jette ou on n'utilise pas. Et pendant ce temps (une semaine), on applique deux masque à base d'argile qui vont absorber les résidus de produits chimiques et tout embarquer dans les eaux usées. Voilà vous êtes opérationnelles.


2 / Dans le cas ou vous avez fait des colorations permanentes chimiques.

Si ce n'est pas fait, lire les deux lignes précédentes. Après l'utilisation de produits capillaires chimiques (teintures, décolorations, mèches claires ou balayages, permanentes et défrisages) il faut impérativement attendre 3 à 5 semaines avant de passer au soin colorant végétal ou naturel pour diminuer le risque d'une réaction indésirable, rendre le cheveux sains et apte à recevoir la coloration végétale.

Pendant cette période de jachère capillaire, faites, toutes les semaines, un à deux masques à base d'argile qui vont absorber les résidus de produits chimiques. Pour cela on applique un masque de rhassoul (gel) ou d'argile, qu'on laisse poser pendant 20 minutes. Le masque sera ensuite enlevé avec un shampooing. Attention : une seule application est largement insuffisante.

Bien sur, on ne gâche pas tout en utilisant des produits non bio, même le "naturel" est souvent du greenwashing ou de la poudre aux yeux, si vous voulez.

Une fois cette période de détoxication du cheveux et du cuir chevelu, vous êtes prête pour passer à la coloration végétale dans de bonnes conditions.


Comment choisir sa coloration végétale ?

Les colorations végétales existent sous deux formes : en poudres et en crème. La forme la plus classique et la plus répandu est la poudre.

Les crèmes colorantes végétales

Les crèmes colorantes végétales sont des préparations prêtes à l'emploi, plus facile à utiliser pour une novice ou des utilisation partielles (colorer uniquement les racines visibles des tempes ou sur une raie). Les crèmes ont une application facilitée par la texture gel fin (non-gras).

Les crèmes colorantes donne plus de brillance au cheveux mais apportent moins de volume que les poudres. Il est parfaitement possible de mélanger les poudres et les crèmes colorantes. Ainsi on associe les avantages des poudres (volume, tons moins cuivrés) avec ceux des crèmes (brillance, couverture). Préparer d’abord la poudre dans les proportions habituelles (300 ml d’eau pour 100g de poudre) et ensuite incorporer dans la préparation obtenue la crème colorante.

Les crèmes colorantes offrent une moins bonnes couvertures notamment des cheveux blancs.


Les poudres colorantes végétales

A l'origine, les colorations végétales sont des feuilles, des racines, des écorces, des baies, des fruits, des graines ou encore de la sève, finement broyés et mélanger afin d'obtenir la coloration souhaitée. La qualité de la plante, de sa préparation ou de son broyage sont important. Les poudres sont souvent de couleur vertes même si elles donnes des couleurs différentes. Lumière, volume, une couleur naturelle et chaude, sont les caractéristiques des colorations poudres. Ce sont les plus économiques, les plus facilement mélangeables et celles qui offrent la meilleure couvrance.

Par contre leurs prépartions demandent un petit coup de main afin d'optimiser leurs actions. Nous verrons cela dans le prochain article sur "Comment réussir l'application de sa coloration végétales ?".

Résultat : une couleur plus intense, plus lumineuse. Plus de volume et de ressort avec les poudres, des reflets plus intenses avec les crèmes !


Comment choisir sa couleur ?

Les colorations biologiques ne permettent pas toutes les fantaisies, elles ont les limites du naturels. Il est impossible de beaucoup éclaircir ses cheveux. On peut grâce à des soins à base d'argile, légèrement éclaisir des mèches, mais ne comptez pas passer de brune à blonde !

Pour choisir une couleur, il faut se reporter aux nuanciers des marques qui donnent une très bonne indication de ce que vous pouvez faire en fonction de votre couleur naturelle. Garder à l'esprit que les colorations bio forment une gaines autour du cheveux, superposant la coloration à votre couleur naturelle pour créer une couleur unique.

De fait, il sera toujours plus simple de conserver la même teinte à deux ou trois tons près.


Comment choisir sa coloration lorsque l'on a beaucoup de cheveux blancs ?

Les cheveux blancs posent deux problèmes aux colorations végétales. Tout d'abord, leurs dépigmentations offrent un support différent des autres cheveux, donc par superposition, une couleur finale différente. Deuxièmement, les colorations accrochent moins bien sur ces cheveux et ils demandent souvent une pré-coloration au henné. Au final, ils auront souvent tendance à tirer vers le cuivre car le henné s'estompera moins vite que la couleur posée par dessus.

Notre conseil est de choisir des colorations peu marqués (comme noir par exemple) avec des nuances et des reflets, cela sera plus facile à entretenir.

Les nuanciers de Logona et de Khadi :
- Le nuancier des colorations végétales naturelles Logona
- Le nuancier des colorations végétales ayurvédiques Khadi

La coloration des cheveux blancs est le plus technique, nous verrons cela plus en détail dans le prochain article sur "Comment réussir l'application de sa coloration végétales ?".

Remonter