MENU
Commandez au 0561442245
du Lundi au Vendredi de 9h à 18h
Pourquoi se protéger du soleil ?
 

Indispensable protection solaire

Le soleil est une médaille à deux faces, il apporte la lumière, la chaleur et reste indispensable à la vie en général. Mais l'autre revers de la médaille est qu'il est aussi dangereux plus particulièrement pour l'homme. Comme le disent les dermatologues, pour eux à long terme, le soleil est le danger numéro uno, donc protection solaire obligatoire !

Comprendre le soleil, le rayonnement solaire et l'ensoleillement.

Le rayonnement solaire

Le rayonnement lumineux du soleil se décompose en trois familles : Les ultrasviolets (UV), les infrarouges (IR) et la lumière visible. Si les infrarouges ne sont pas anodins (chaleur, insolation, qui pénètrent jusqu'à l'hypoderme ...), ils ne brulent pas la peau. Il vaut mieux se focaliser sur les ultra violets A, B et C.

Les UVA pénètrent en profondeur la peau, peuvent provoquer des altérations cutanées, photo vieillissement, dégradation du collagène, de l’élastine ... Ce sont eux qui génèrent des radicaux libres, à l'origine des altérations des cellules de la peau. Ils entrainent une pigmentation immédiate mais temporaire. Il faut ajouter que les yeux des enfants contrairement à ceux des adultes, ne filtrent pas les UVA.article-solaire-1.jpg

Les UVC sont les plus dangereux mais sont normalement complètement stoppé par la couche d'ozone.
Les UVB ne pénètrent que les couches superficielles de la peau. Par contre, leurs activités est très fortes. Ils sont responsables du bronzage mais aussi des coup de soleil (érythème), ils brulent. Outre l'activation de mélanine, ils produisent de fortes doses de radicaux libres, accélèrent le vieillissement de la peau et perturbent la production de collagène et d'élastine. Ils sont aussi la première cause de cancers de la peau au sens large.

L'ensoleillement

Le rayonnement solaire varient selon la saison, la latitude et l'heure. La saison estivale et la latitude réduit la distance de pénétration des UV dans l'atmosphère donc les rayons sont plus puissants. Il en va de même pour l'heure, plus le soleil est haut dans le ciel moins la distance parcourue par les rayons dans l'atmosphère est grande ...

Mais il existe de nombreux facteurs qui permettent de mieux appréhender l'ensoleillement comme l'altitude, la météo et la composition de l’environnement.
Comme je le signalais plus haut, la distance parcourue par les rayons dans l'atmosphère est importante pour évoluer leurs puissances. Le fait de monter en altitude ne fait que vous approcher du soleil et augmente la quantité d'UVB reçu (+4% tous les 300 mètres). La météo perturbe aussi notre perception de l'ensoleillement car le fait de ne pas voir le soleil ne veut pas dire que les rayons n'atteignent pas le sol ! L'indice UV est le seul indicateur fiable.

Pour le dernier facteur, il s'agit de l’environnement. Il faut savoir que les végétaux renvoient très peu d'UV et que par ordre croissant il faut se méfier des sols sableux(plage), des plans d'eaux mais surtout de la neige qui renvoi les trois quart des UV.

article-solaire-2.jpg

Le type de peau

Comme vous avez pu vous en rendre compte, nous ne sommes pas tous égaux face au soleil. Plus une peau est claire, plus elle va demander de la protection. Il existe 6 phototypes édités selon le teint de la peau, la couleur des cheveux ou des yeux. Ce qui différencie ces peaux, c'est la répartition et surtout leurs richesses en subsistances mélanogènes. Le corps possède un système de défense contre les agressions des rayons solaires, la mélanine. L'exposition solaire stimule la production de mélanine qui va protéger la peau du rayonnement solaire.

Outre le type de peau, il faut tenir compte des zones sensibles comme les yeux et la bouche ou des zones fragiles comme le décolleté et la poitrine. De plus chaque personne peut avoir des zones spécifiques comme des brulures aiguës, des cicatrices ...

Au delà de ces spécificités, il faut aussi savoir que l'âge de la peau et sa maturité sont des facteurs très importants mais nous feront un traitement spécifiques dans un prochains article à venir sur le soleil et l'enfant.

 

Remonter